I. Besoin et achat

Je développe des applicatifs principalement à destination de cliniciens sous MATLAB. Les projets sont transformés en exécutables avec le MATLAB Compiler.

Malheureusement, les cliniciens utilisent beaucoup de Mac et je ne possédais que des PC sous Windows ou Linux. Le MATLAB Compiler ne permettant pas de faire de la cross-compilation, je cherchais depuis quelque temps déjà à pouvoir travailler sous Mac.

J'ai récemment eu l'opportunité d'acquérir une nouvelle machine et j'ai donc porté mon choix vers un Mac. Celui-ci n'étant pas destiné à devenir ma machine de développement principale.

Les applications que je développe concernent essentiellement du traitement d'image DICOM pour de l'extraction d'informations que ce soit de manière automatique ou manuelle.

Je n'ai pas vraiment besoin d'une grosse puissance de calcul ni de grosses capacités graphiques. Possédant déjà les périphériques standards (souris, écran, clavier), mon choix s'est naturellement porté vers le Mac mini.

J'ai choisi la version suivante :

  • processeur : Intel Core i5 ;
  • mémoire : 4 Go de RAM ;
  • disque dur : 500 Go HDD ;
  • OS X 10.8.2 Mountain Lion.

Le prix de base est de 629 €. Le prix exorbitant des options ne m'a pas incité à en demander plus.

Le matériel fut commandé et réceptionné sans aucun souci au magasin iConcept Toulouse Stadium.

II. Photos

II-A. Bundle

Voici pour commencer, quelques photos prises lors du déballage.

Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible

Tout est blanc et argent, tout est brillant, tout est Mac !

Une fois le Mac mini sorti de sa boite, on découvre le reste du contenu caché dessous.

Image non disponible
Image non disponible

Et voici le bundle complet :

Image non disponible

De gauche à droite :

  • deux autocollants de la pomme ;
  • fascicule « Guide d'informations importantes sur le produit » ;
  • câble d'alimentation ;
  • adaptateur vidéo HDMI vers DVI ;
  • fascicule « Guide de démarrage rapide ».

II-B. Intérieur

L'ouverture du Mac mini se fait par la face inférieure :

Image non disponible

Il suffit de faire tourner à la main le « capot » noir en alignant les repères :

Image non disponible
Position fermée
Image non disponible
Position ouverte

Voici l'intérieur de la bête :

Image non disponible

Comme on peut le remarquer, seules les barrettes de RAM sont accessibles.

Le disque dur se trouve sous une plaque métallique maintenue à l'aide de vis « en étoile » qu'il me semble bien hasardeux de tenter de dévisser :

Image non disponible

Pour finir, voici quelques vues du « capot » et des ergots de fixations :

Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible

III. Caractéristiques techniques

Pour rappel, le modèle présenté ici est le Mac Mini « Late 2012 » à base de Intel Core i5 2.5 GHz. Voici ce que donne le menu « Pomme > À propos de ce Mac > Plus d'infos » :

Image non disponible

Les dimensions du Mac mini sont 19,7 cm x 19,7 cm x 3,6 cm pour 1,2 kg. Bien que le Mac mini puisse être facilement transporté, l'absence de périphériques en fait un ordinateur de bureau plus qu'un ordinateur portable. Pourtant, comme nous allons le voir, il est muni de composants dédiés aux machines portables.

III-A. Processeur

Les seules informations de la part de Apple sont que le processeur est un Intel i5 cadencé à 2.5 GHz. Je n'ai trouvé aucune information précise sur internet.

À l'aide d'un code MATLAB créé par moi-même (à télécharger gratuitement : Identification de processeur), j'ai pu récupérer la désignation exacte du CPU : Intel(R) Core(TM) i5-3210M CPU @ 2.50GHz.

Cette version du Mac mini est donc équipée d'un processeur Intel Ivy Bridge de 3e génération pour ordinateur portable (d'où le M après 3210). Consultez la fiche du CPU Intel.

III-B. Carte graphique

Contrairement aux générations précédentes de Mac mini, celui-ci n'embarque pas de carte graphique dédiée. Il faudra se contenter de la puce graphique HD Graphics 4000 du processeur Intel Core i5.

III-C. Disque dur

Cette version « de base » du Mac mini comporte un disque dur à 5400 tr/min dont la référence est : APPLE HDD HTS545050A7E362 Media.

Après recherche sur internet, il s'agit d'un disque Travelstar de marque Hitachi. Comme le montre la capture suivante, le terme E3 dans la désignation donne une interface en Sata 3 Gb/s :

Image non disponible

Source : Travelstar Z5K500 Data Sheet

Comme on l'a vu précédemment, le remplacement par un disque plus véloce nécessite des outils spécifiques.

III-D. Mémoire RAM

Par défaut, ce Mac mini est équipé de deux barrettes de 2 Go à 1600 MHz :

Image non disponible

D'après la référence, ce sont des barrettes Hynix HMT325S6CFR8C. Moi qui m'attendais à trouver des barrettes avec la mention Mac, je suis déçu (ironie).

Encore une fois, on remarque que ces barrettes sont au format SO-DIMM, ce sont donc des barrettes identiques à celles qui équipent les ordinateurs portables.

III-E. La connectique

De nombreux ports sont présents sur la face arrière du Mac mini :

Image non disponible

De gauche à droite, on remarque :

  • le bouton marche/arrêt ;
  • la prise de l'alimentation interne ;
  • un port Gigabit Ethernet ;
  • un port FireWire 800 ;
  • un port HDMI ;
  • un port Thunderbolt ;
  • quatre ports USB 3 ;
  • un lecteur de carte SDXC ;
  • une entrée et une sortie audio ;

Le Mac mini est livré avec un adaptateur vidéo HDMI vers DVI, ce qui permet de le brancher sur la plupart des écrans.

III-F. Réseau

Le Mac mini peut être connecté par câble via le port Ethernet et également par Wifi.

IV. Prise en main

Afin de faire sereinement mes premiers pas dans l'univers Mac, je me suis appuyé sur l'ouvrage OS X Mountain Lion efficace de Guillaume Gète.

IV-A. Branchement des périphériques non Mac

Je n'ai rencontré aucun problème particulier au niveau de la détection de matériel. Les périphériques suivants (assez anciens) ont été reconnus immédiatement :

  • souris HP filaire standard ;
  • clavier filaire Logitech K200 ;
  • écran Iiyama Prolite B2206WS ;
  • disques durs externes Western Digital My Passport.

N'ayant pas souhaité acheter un clavier Mac, je me suis retrouvé face à une situation assez cocasse lors de mes premiers pas avec OS X Mountain Lion. Cette version vous demande assez rapidement une adresse e-mail pour se connecter à l'AppStore pour pouvoir télécharger des applications. Or, avec mon clavier PC, je n'arrivais pas à trouver l'arobase « @ ». Après diverses recherches, j'ai fini par trouver un outil très utile : le visualiseur de clavier.

Il faut se rendre dans le menu « Préférences » puis cocher la case « Afficher les visualiseurs de clavier et de caractères dans la barre des menus » :

Image non disponible

On fait ensuite apparaître le clavier virtuel en le sélectionnant dans la barre des menus en haut à droite comme ceci :

Image non disponible

Le clavier virtuel apparaît alors sous cette forme à l'écran :

Image non disponible

On peut ensuite tester toutes les combinaisons de touches. Je fus sauvé à moindres frais.

IV-B. Utilisation

J'avoue avoir été un peu dérouté par la nécessité de créer immédiatement un compte Apple pour se connecter à l'Apple Store et ce, dans le but de recevoir les mises à jour. D'autant plus qu'à une des étapes, il est demandé un moyen de paiement. On remarquera heureusement un sélecteur « Aucun » sur la droite de cette même page.

L'installation d'application se fait aisément. Voici par exemple, les étapes d'installation du logiciel de calcul numérique Scilab (5.4.1).

1) Téléchargement sur le site de Scilab :

Image non disponible

2) Sélection du fichier .dmg via le Finder dans le dossier « Téléchargements » :

Image non disponible

3) Il suffit ensuite de cliquer sur l'icône en forme d'oiseau (macareux moine), de le faire glisser en suivant la flèche blanche et de le déposer sur l'icône du dossier « Applications »

Image non disponible

On peut ensuite faire un clic droit sur l'icône « Scilab 5.4.1 » présente sur le bureau et sélectionner « Éjecter Scilab 5.4.1 ».

Pour lancer l'application, il vous suffit soit de vous rendre dans le dossier « Applications » via le Finder, soit d'utiliser le Launchpad disponible sur le Dock.

Pour accéder aux fichiers contenus dans le dossier d'installation de l'application, il faut passer par le Finder, faire un clic droit sur l'icône de l'application et sélectionner « Afficher le contenu du paquet ».

V. Conclusion

Pour l'instant, je ne me suis pas encore servi de ce Mac mini de manière intensive. Je ne peux donc pas faire un retour exhaustif ni une comparaison avec mes autres machines pour le moment.

Pour l'utilisation que je compte en faire, le nombre et le type de ports devraient suffire.

Je n'ai pour le moment constaté aucune chauffe particulière.

Par contre, le disque dur fait quelques cliquetis à cause sans doute du parcage fréquent des têtes de lecture (c'est parfois le cas avec les disques « verts » ou « dits Green »). J'ai modifié l'option « Suspendre dès que possible l'utilisation des disques » dans le menu « Préférences Systèmes > Économiseur d'énergie ». Le bruit semble moins fréquent.

Mes premières impressions sont donc très bonnes. Je trouve que le Mac mini est une excellente machine pour qui souhaite passer sous Mac ou travailler sur cet environnement à moindre coût (si l'on possède déjà les périphériques standards bien entendu).

VI. Remerciements

Je tiens à remercier Clotho, kOrt3x et toopac pour leurs remarques. Je tiens également à remercier ClaudeLELOUP pour sa relecture orthographique.